Skip to content
Actualités

Influenza aviaire : passage au niveau de risque élevé

Communiqué FNC – 6 décembre 2023

Une semaine après le passage en niveau de risque modéré, le niveau de risque national influenza aviaire vient d’être passé à élevé (AM du 04/12/23 en PJ).

Publics concernés : les opérateurs détenant des volailles ou autres oiseaux captifs.

Objet : augmentation du niveau de risque épizootique d’influenza aviaire hautement pathogène à «Elevé» sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Cet arrêté qualifiant le niveau de risque influenza aviaire hautement pathogène est pris suite à la mise en évidence d’une dynamique d’infection dans l’avifaune sauvage migratrice et de foyers en élevage dans les pays voisins et sur le territoire métropolitain et vise à renforcer les mesures de surveillance et de prévention.

Passage au niveau de risque élevé

Ces évènements ont entraîné le passage du territoire métropolitain du niveau de risque faible au niveau de risque modéré. Il est donc important de continuer à mener la veille que nos chasseurs réalisent en détectant et analysant les cadavres d’oiseaux trouvés dans le milieu naturel selon les objectifs fixés par Sagir renforcé. Pour rappel, la souche H5N1 ayant un potentiel zoonotique, il est capital de rappeler aux chasseurs l’importance des mesures qui protégeront leur santé (port de gants, lavage de mains etc…).


Synthèses réglementaires

Vous trouverez ci-dessous la synthèse réglementaire et les différents tableaux correspondants, déjà diffusés la saison dernière, que nous avons mis à jour à la suite des derniers changements réglementaires :

Réglementation en matière d’Influenza aviaire : décryptage des textes en vigueur

TABLEAU 1 mesures nationales niveau de risque IAHP

TABLEAU 2 mesures locales cas faune sauvage

TABLEAU 3 mesures locales foyer en élevage

Note technique présentant la campagne de vaccination plus en détail : Démarrage de la vaccination contre l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène en élevage

Déclaration des détenteurs d’appelants pour la chasse au gibier d’eau et biosécurité

Enfin, les mesures et contraintes s’appliquent, depuis 2022, de manières différenciées selon la catégorie de détenteurs d’appelants. Il convient donc de les inviter à se faire recenser auprès de votre Fédération, à leur remettre un récépissé selon le même modèle que la saison dernière et à les enregistrer dans la base de données de la FNC. Il est aussi fondamental de rappeler à nos chasseurs de gibier d’eau l’importance de mettre en œuvre les mesures de biosécurité lors de la chasse et autour de la détention d’appelants. C’est grâce à ces mesures que nous éviterons la diffusion de virus lors de nos chasses au gibier d’eau.

Mesures de biosécurité générales et renforcées Détention d’appelants et chasse au gibier d’eau

Articles similaires

Petits gibiers

- 10 juin 2024

Arrêté de destruction à tir : choucas des tours

𝐈𝐥 𝐞𝐬𝐭 𝐝𝐞́𝐬𝐨𝐫𝐦𝐚𝐢𝐬 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐝𝐞́𝐭𝐫𝐮𝐢𝐫𝐞 𝐥𝐞 𝐜𝐡𝐨𝐮𝐜𝐚𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐭𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐞𝐧 𝐈𝐥𝐥𝐞-𝐞𝐭-𝐕𝐢𝐥𝐚𝐢𝐧𝐞 𝐣𝐮𝐬𝐪𝐮’𝐚𝐮 𝟑𝟏 𝐚𝐨𝐮̂𝐭 𝐮𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐬𝐮𝐫 𝐝𝐞𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐞𝐱𝐩𝐥𝐨𝐢𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐯𝐢𝐚 𝐥𝐚 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐦𝐚𝐫𝐜𝐡𝐞𝐬-𝐬𝐢𝐦𝐩𝐥𝐢𝐟𝐢𝐞𝐞𝐬.𝐟𝐫.

Info FDC

- 10 juin 2024

Ouverture de la e-validation

Ouverture de la validation en ligne depuis le 5 juin 2024

Grands gibiers

- 5 juin 2024

Informations saison 2024-2025

Ouverture de la chasse à tir (battue, affût, approche) du sanglier à partir du 1er juin 2024 […]